Les objectifs de la rénovation urbaine du quartier Saint-Léonard

L’option de base du projet de quartier, tel qu’approuvé en 1998, est de « Valoriser le quartier en tant que milieu de vie ». Toutes les interventions proposées doivent converger vers cet objectif, qu’elles soient du domaine de la circulation, des activités économiques ou de l’aménagement des espaces publics.

Pour mener à bien cet objectif de base, différents objectifs plus opérationnels ont été retenus, sur base d’une analyse de la situation existante et perçue par les habitants.
Ces objectifs opérationnels sont les suivants:

 

• Désenclaver le quartier

Il s’agit d’améliorer les accès depuis :
- les autres quartiers
- la voie rapide des quais
- les coteaux verdoyants
- le réseau ferroviaire (métro et trains)
- et de créer des nouveaux accès vers – la Meuse

• Revaloriser l’image du quartier

Cet objectif nécessite un travail sur l’identité du quartier et sur le sentiment d’appartenance à celui-ci, qui doit être source de fierté.

Propositions :
- encourager l’implantation de certaines activités économiques, développer une infrastructure d’accueil d’entreprises de services (création de « parcs urbains d’activités »)
- encourager l’implantation d’artistes et d’entreprises liées à la créativité
- développer les infrastructures sportives
- mener diverses expériences novatrices en matière de pratiques urbaines et de citoyenneté.
• Améliorer le cadre de vie et les équipements

Propositions :
- éliminer les ruines et assainir les sites d’activités abandonnés ;
- aménager l’espace en privilégiant les vues ouvertes vers les éléments naturels environnants (Meuse, coteaux) ;
- accentuer les politiques d’aides à la rénovation des bâtiments privés, restaurer les bâtiments publics, aménager les voiries, réaliser des équipements complémentaires.
• Créer des conditions d’accueil d’activités économiques

Propositions :
- création de « parcs urbains d’activités » par l’assainissement de sites d’activité économique désaffectés, visant en priorité l’accueil d’entreprises de services et de très petites entreprises ;
- créer une zone franche à fiscalité communale réduite.